SURVEILLANCE POST OPÉRATOIRE

 

LE JOUR MÊME APRÈS L'INTERVENTION

 

Vous serez conduit en salle de réveil où vous serez surveillé jusqu'à votre réveil complet.
Vous regagnerez votre chambre lorsque que le réveil sera complet et votre douleur postopératoire considérée comme bien contrôlée.
Votre genou sera refroidi pour lutter contre l'inflammation avec de la glace. Une séance de rééducation douce sera effectuée et permettra de juger de votre capacité à regagner votre domicile.
Les avancées en chirurgie orthopédique permettent effectivement désormais de réaliser cette intervention en ambulatoire.
Toutefois cela sous-entend votre aptitude à vous lever et à déambuler à l'aide du kinésithérapeute qui fera une évaluation de vos capacités avant votre sortie.
Cela sous-entend également le feu vert de l'anesthésiste et du chirurgien qui vous auront précisé lors de la consultation préopératoire si vous êtes éligible ou non à ce type de chirurgie.
Ce feu vert devra être renouvelé par l'anesthésiste et le chirurgien après l'intervention.
Cela sous-entend également une structure à domicile permettant de vous prodiguer des soins postopératoires et en particulier il faut insister sur le rôle très important de votre médecin traitant, de l'infirmière et du kinésithérapeute.

 

LES JOURS SUIVANTS L'OPÉRATION

 

Dans tous les cas, une prévention des caillots de sang dans les veines (phlébite ou embolie pulmonaire) est nécessaire par une injection sous-cutanée ou la prise de comprimés tous les jours jusqu'à une déambulation normale.

Un traitement antalgique vous sera également prescrit.

 

 

LE LENDEMAIN DE L'INTERVENTION

 

La rééducation est poursuivie selon le protocole qui vous a été délivré et expliqué par le kinésithérapeute.
Un endolorissement et une faiblesse du genou sont très fréquents dans les jours qui suivent l'opération et nécessitent votre vigilance.
L'appui est autorisé immédiatement sauf s'il a été nécessaire de suturer le ménisque. Le délai de reprise d'appui est alors habituellement de trois semaines.
Dès que la stabilité est obtenue on peut se passer de béquilles.
Si vous êtes restés en clinique, votre départ dépendra de votre autonomie et de votre état
de santé. La sortie de la clinique s'effectue le plus souvent alors le lendemain de l'intervention.

Dans tous les cas vous serez revu en consultation par votre chirurgien au bout d'un mois ou plus tôt si nécessaire.

 

DANS LES MOIS QUI SUIVENT

 

La rééducation va être poursuivie selon le protocole qui vous a été remis. Ce dernier sera adapté à vos capacités.

Habituellement au bout d'un mois il sera possible de reprendre des activités comme la natation (à l'exclusion de la brasse), ainsi que le vélo, de même que la conduite automobile.
Au bout de six semaines à deux mois il sera éventuellement possible de reprendre un footing sécurisé.

Au terme du sixième mois un test isocinétique effectué en centre de rééducation, permettra d'apprécier la qualité de votre récupération musculaire par rapport au genou contro-latéral et ainsi de planifier la reprise sportive.
La qualité du résultat de votre test isocinétique permet de diminuer les risques de rupture itérative. 

© 2016 - Dr Christophe Guire

T / 02 47 20 15 30 - Clinique Saint Gatien 37 000 Tours